Château de Rubió

Le château conserve la tour circulaire et la partie du tracé des murailles. Malgré cela, la partie la plus remarquable de l’ensemble est l’église fortifiée de Santa Maria, un temple gothique construit entre 1275 et 1317, qui contribua à en améliorer le système défensif.


Château de Jorba

Le château de Jorba est remarquable pour son emplacement (avec un grand contrôle sur les accès à la Conca d’Òdena) et pour la tour et les murailles qui ferment l’ensemble. Il date du Xème siècle, cependant il se transforma en un lieu essentiel au XIIème siècle, grâce au Baron Guerau de Jorba, un noble très influent à l’époque.


Château de Miralles

Datant du Xème siècle, le château de Miralles permit le contrôle et la repopulation de la province vers l’ouest. Dans le comté de Barcelone, le château fut confié à la famille des Cervelló, et à partir du XIVème siècle formèrent la Baronnerie de la Llacuna avec ses possessions et ainsi que d’autres qu’ils avaient dans le domaine. Le plus remarquable de cette construction actuellement est la double enceinte de murailles et l’église romane.


Château d’Orpí

Documenté depuis le Xème siècle, il est mentionné comme un château limitrophe entre les évêques de Vic et de Barcelone. Connu comme « Castro Auripini », sa fonction était de protéger les comptés d’Osona et de Barcelone des razzias musulmanes. Au XIIème siècle, il est entré dans l’orbite des Seigneurs de Claramunt et, au début du XIVème siècle, des Seigneurs de Cardona. La tour est particulièrement impressionnante.


Château de Sant Esteve

Il s’agit d’une forteresse d’aspect imposant entourée de trois tours albarranes. De par sa situation, ce fut une enclave importante au moment de la conquête et tout au long du Moyen-Âge, elle fut finalement détruite en 1822 pendant la guerre entre les Absolutistes et les Libéraux. À propos du château, il faut remarquer les graffitis dessinés sur les murs du cachot, qui représentent des châteaux, des chevaliers et des machines d’assaut.


Château de Vilademàger

Château imposant situé au-dessus d’une falaise qui a déjà été mentionné en 987. Sous le domaine des Comptes de Barcelone, il fut gardé par les Seigneurs du château de Queralt et par le lignage des Cervelló, qui portèrent le titre de Barons de la Llacuna. La ceinture des murailles et des tours est particulièrement remarquable.


Château d’Òdena

Château essentiel dans la Conca d’Òdena. La documentation de ce château a été conservée depuis 957. Elle appartint au lignage de la famille Òdena −protagonistes de nombreux épisodes de violence féodale pendant le XIIème et XIIIème siècle dans toute la province − jusqu’à la fin de ce siècle, quand ils perdirent tous les droits et que prit fin le domaine des Cardona.